AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't touch me ! [-18 !]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Dorvan
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Don't touch me ! [-18 !]   Mar 28 Juin - 10:55


    Je me tenais allongée dans notre lit à côté de lui complètement nue mais lui tournant le dos. J’avais encore les images de la nuit passée dans la tête. Je détestais ça. Je détestais cette sensation. La plupart des femmes qui avaient passé un tel moment avec leur mari se sentait bien, épanouie. Moi je me sentais complètement frustrée sur la façon au final dont il pouvait me dominer. Ce n’était pas facile quand vous avez-vous-même un tempérament dominateur. Oh il m’a bien laissé le choix une fois dans notre vie de faire ce que je veux et de me laisser dominer parce que je lui avais reproché que ce n’est pas en me frustrant qu’il obtiendra une descendance de moi. Résultat des courses ? On n’avait rien fait XD ! Il m’avait rétorqué que ce n’était pas non plus de cette façon qu’il en obtiendrait une. Oui pas faux mais je ne voulais pas. Je refusais de faire un pas vers lui. Je ne lui ferais jamais ce plaisir. Je préférais rester inerte sur le lit et attendre. Si seulement c’était possible. Mon corps avait des réflexes que je me maudissais. Pourquoi fallait-il que je bouge ? C’était si facile de rester immobile. Apparemment pour moi non. Je revoyais encore cette flamme dans ses yeux alors que j’avais tenté de l’esquiver. Comment ça avait fini ? Vous voulez surement dire comment ça avait commencé. Je devrais retenir la leçon malheureusement ce n’était pas la première fois que je faisais l’erreur et ça ne rentrait toujours pas. A croire que j’aime ça. Je vous interdis de le penser ! Ce n’est pas vrai ! Je déteste ça !

    FLASH-BACK

    J’étais en train de faire la cuisine pour la famille avec l’aide de Lora. Les réunions de famille me permettaient d’éviter d’être seule face à Wyatt. Ça me rassurait alors que Wyatt ait prévu un petit repas en famille qui allait s’éterniser avant qu’il ne plonge dans le lit et ne s’endorme sans rien me demander. Généralement ça finissait ainsi. Je retrouvais le sourire quand Lora n’était pas loin. Je m’entendais merveilleusement bien avec elle. On réussit à finir le repas pour passer à table. Les discussions étaient animées. Tout se passait bien avant que cette garce de Lucy ne se rapproche de Wyatt qui s’occupait de mettre la viande sur le barbecue. Il était si rare qu’on mange en humain et non en loup et en plus cette garce en profitait pour draguer mon mari ouvertement. Elle n’avait pas compris depuis le temps que jamais il ne la prendrait pour femme ?! Autant vous dire que je ne la porte pas dans mon cœur. Elle pensait à me virer du trône, je pensais la virer de ma vie. Et Wyatt qui rigolait après qu’elle ait dit quelque chose à son oreille. Je n’aimais pas cette attitude. Lora tendait de me calmer. Elle savait tout comme moi que Wyatt le faisait exprès pour m’énerver et pour que je finisse par lui céder par jalousie mais ça ne fonctionnerait pas. Bref je tentais de passer outre. On passait à table. Autant être honnête : la viande eut plus de succès que les légumes ou les chips. Moi je m’arrêtais au taboulé, tête de mûle alors que je savais très bien que Wyatt préfèrerait que je mange plus de viande pour mes muscles et l’évolution de notre futur enfant. Il pouvait toujours rêver je prenais la pilule. Oh ça personne ne le savait même pas Lora. Elle était une bonne amie et je pouvais lui faire confiance mais elle restait aussi sa sœur et ce détail je pense qu’elle finirait par lui dire. Tout le monde avait hâte d’une naissance dans notre clan (mise à part Lucy). Bref tout se passait à peu près bien et tout le monde finit par rentrer tard comme je l’avais prévu. Lora m’aida à débarrasser avant de partir. Une fois tout ça fait je me retrouvais dans la cuisine à ranger la vaisselle propre. Je sentais alors des mains se poser sur mes hanches avant de sentir un baiser dans mon cou. Après des années (pouvons-nous parler en siècles ?) de vie commune, même si je passais mon temps à le repousser il commençait à connaitre certaines de mes faiblesses. Le cou avait toujours été un endroit traitre pour moi. Sentir ses mains me tenir de cette façon…

    LILY « Wyatt ce n’est pas le moment… »

    Par contre moi je ne retenais jamais que le repousser ne ferait que l’encourager. Mais comment faire quand on ne veut pas répondre aux avances d’un homme ? Il ne desserra pas son étreinte au niveau de mes hanches continuant ses baisers en décalant mes cheveux. Traitre de frissons ! Ça me passait dans tout le corps. Je sentais son sourire derrière moi. Je me retournais lui posant une assiette propre entre nous qu’il finit par embrasser x) !

    LILY « J’ai dis non. »

    Seconde erreur… Il attrapa l’assiette pour la poser sur le côté et m’attraper un peu plus violemment. J’eus juste le temps de choppe une autre assiette avant qu’il ne m’embrasse. Il se paya une assiette pour la seconde fois ce qui commençait à l’irriter. Il choppa l’assiette violemment pour la balancer avant de me chopper et m’embrasser. Heureusement que je n’avais pas mis de robe O.O ! Comment ça j’étais en robe ? Ah mince… Note à moi-même : même durant les réunions de famille : ne pas mettre de robe ! Ses lèvres déviaient dangereusement dans mon cou et plus bas encore. Je réussis par je ne sais quel moyen de m’enfuir de ses bras. A moins que ça l’amuse de me courir après. Je le menaçais du doigt de ne pas m’approcher. Il vint vers moi et mon seul réflexe fut de courir. Malheureusement il m’avait coincé ce matin avec l’ordre alpha de ne pas quitter la maison aujourd’hui. Je ne pus que monter à l’étage. Il ne mit pas longtemps pour m’y chopper dans le couloir juste contre la porte de notre chambre. J’ouvris la poignet pour réussir à passer et m’échapper, non pour longtemps. Je reculais… il avançait… je frissonnais… Il le sentait…

    WYATT « Tu en meurs d’envi, avoue-le… »

    LILY « Ne prend pas tes désirs pour la réalité ! »

    S’il y avait bien une chose agaçante chez lui c’était son côté sur de lui. Monsieur ne pouvait avoir que raison. Donc si monsieur disait que je le voulais c’est que je devais le vouloir. Sauf que pour moi ça ne fonctionnait pas comme ça. Je me pris les pieds dans mon sac qui trainait fait exprès à la base pour l’énerver. Je trébuchais directe sur le lit comme si ça ne l’arrangeait déjà pas que je me sois réfugiais dans la chambre… Il passa au dessus de moi. A ce moment je sus que mon espoir d’être tranquille ce soir se trouvait bien loin…

    FIN DU FLASH-BACK

    Et me voilà dans mon lit en train de ruminer cette nuit. Cette façon dont il avait de savoir où poser ses mains et quand… Il avait mis le paquet hier soir au point que pendant un instant mes mains avaient vibré avec le reste de mon corps contre mon gré à l’unisson de chacun de ses gestes. Il était doué… très doué pour un amant. Mais ça jamais je ne lui ferais le cadeau de lui avoué. Il s’en vantait déjà assez d’avoir une fois de plus eu mon plaisir. Ah je détestais ça ! Je me détestais ! J’en ressentais encore les vibrations. Comment pouvons-nous haïr un homme et à un point crucial, ressentir ça ?! Je n’aimais pas perdre ce contrôle de moi. J’avais gardé mes mains bien enfoncé dans les oreillers à deux doigts cette fois de les poser sur lui. Il gagnait du terrain et je n’aimais pas ça. Jamais encore je n’avais posé mes mains sur lui préférant les oreillers. Je savais que le jour où je ferais ça de plaisir ce serait une porte qui s’ouvrait pour lui et s’en était hors de question. Si je devais poser mes mains sur lui ce ne serait que pour le repousser. Rah quand je repensais à cette façon dont je l’avais mordillé à un moment… j’allais en entendre parler de ça. Je lui tournais toujours le dos. Pourquoi ne pas sortir du lit ? Monsieur avait pris ses précautions avant de s’endormir. Je ne pouvais pas quitter le lit sous ordre alpha tant qu’il ne m’en donnerait pas l’ordre. Je détestais quand il utilisait cette méthode pour me garder près de lui. Je finis par me venger en tirant toutes les couvertures et me couvrir à défaut de ne rien porter. L’air frais arriva ainsi très vite sur son corps alors que je possédais tout =p ! Je le sentis se raidir un peu. Je l’entendais déjà dans ses pensées me maudire. Moi aussi je le connaissais. Il n’y avait qu’à voir rien que sa grimace. J’avais envi de me venger de cette nuit. Et la journée ne faisait que commencer… Il allait subir pour cette danse à l’horizontale d’hier dont je n’ai jamais voulu. Il finit par chercher les couvertures pour les tirer me dénudant complètement et me tournant le dos O.O ! Ah non ! Je retirais les couvertures ! Il se retrouvait de nouveau sans rien. Je le sentais râler. Je m’enroulais alors dedans pour qu’il ne puisse les récupérer. Quelle bêtise je n’avais pas faite ! Il tira dessus et me voilà sur lui vu que j’étais enroulée dans les draps. Grimace de ma part, ça ce n’était vraiment pas prévu ! Je plaquais mes mains sur ses lèvres des fois qu’il ait une sale idée ! Un drap seulement séparé alors nos corps et ça me convenait très bien… mais lui ?


Dernière édition par Lily Dorvan le Ven 1 Juil - 10:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wyatt Dorvan

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Don't touch me ! [-18 !]   Mer 29 Juin - 23:27

Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes…

J’étais essoufflé, Ma princesse était étendue à mes cotés. Cette garce avait encore abusé de moi, je lui avais pourtant bien dis qu’après un aussi bon repas je n’étais pas complètement apte à ce genre d’acrobatie ; Mais elle avait insisté. Comment résister à ses petites mains ce promenant sur mon beau corps viril ? Rien que d’y penser j’en éprouvais encore des frissons d’extase. Cette fille était folle, elle m’avait fait subir des choses dignes de damner un saint. Elle avait prit le pouvoir et sans me laisser le temps de réagir elle m’avait dominé toute la nuit… Ou presque.
J’en avais l’esprit embrouillé et toutes notions temporelles m’avaient déserté. Elle m’avait vidé de toute substance vitale et j’avais la très nette impression que jamais ma vitalité ne pourrait s’en remettre.
Et ma furie de femme ? Elle rayonnait fière d’elle… Dans la lueur du matin elle était plus lumineuse que le soleil lui-même. Elle ne semblait pouvoir s’empêcher de sourire. Je n’osais la toucher de peur de réveiller en elle la bête sauvage qu’elle était. Je ne pourrais survivre à un N ème viole… Elle s’étira telle une chatte…

Lily * Tu n’as rien remarqué ? *
Wyatt * Si… C’est étrange… Tes nibards ! Ils sont énormes !!! *
Jamais je n’avait vu ma femme avec de tels seins, j’avançais la main pour pouvoir les toucher. Avant même que mes doigts n’atteignent leurs cibles, elle la repoussa violement.
Lily * Wyatt, je crois que c’est un garçon. *
Wyatt * C’est anormal d’avoir d’aussi gros… *

Wyatt * Quoi ??? *

D’un bond je sorti du lit. Le ciel me tombait sur la tête et mon cœur eu des ratés… Quant à ma déesse ? Elle me regardait, souriant tel un ange… Tellement lumineuses, j’étais obligé de plisser les yeux

Wyatt * Mais c’est merveilleux… Je vais prévenir m’man de suite elle va être si… M’man ??? *

La réalité me rattrapait.
Ma mère était morte, jamais elle ne connaitrait mon fils…
Mon fils… J’essayais de regarder Lily mais elle était faite de lumière et cela m’aveuglait.

Puis l’obscurité se fit peut à peut… J’étais seul, enveloppé de néant et il faisait froid, tellement froid…

…………………..

Wyatt « Reste là… J’ai froid… »
Je marmonnais dans mon sommeil, cherchant les couvertures d’une main. Sans vraiment savoir ce que je faisais, je les retrouvèrent et je m’enveloppa dedans. Je n’avais qu’une envie en tête, retrouver mon petit coin de paradis. Retourner dans ce monde où ma mère était encore en vie et où j’étais désiré par ma…
Cesse tes conneries, cela n’est possible dans aucuns mondes parallèles.

Lucy * Mais moi je suis là…*
La belle lucy me faisait face, portant pour seule tenue un petit tablier. J’essayais de la sortir de ma tête. C’était Lily que je voulais, pas n’importe quelle femelle prête à n’importe quoi pour que je les fasses jouir un coup.
Lucy * Wyatt tu sais très bien que ce que je veux c’est te donner un fils… Le plaisir n’est qu’un à coté. * Je me détournais d’elle ; Mais ses mains chaudes m’attrapèrent par les épaules. Me forçant à faire lui faire face, telle une chienne en chaleur elle frottait tout son corps contre moi. La tentation était si grande…
Avec force, je la repoussai. L’envoyant valser dans le néant.

J’étais de nouveau perdu dans l’obscurité froide de ma solitude. Perdu entre réalité et rêve… Je marmonnais essayant d’invoquer de nouveau mon premier rêve. Mais, il me fallait une couverture affin de ne pas mourir de froid. Soudain j’avais de nouveau de quoi me couvrir et…
Sentant mon cœur s’affoler, je n’osais bouger de peur de perdre cette illusion. Elle était là, perdu au milieu des couvertures, nue telle un ange tombé du ciel. Je n’osais la regarder de peur qu’elle ne disparaisse, de toute façon je sentais son odeur, je savais que c’était elle. Ces cheveux chatouillaient mon nez… Nous étions allongés et elle était sur moi…

Wyatt « Je savais que tu n’étais pas partie loin, tu ne peu me résister. »

Il ne fallait pas qu’elle parte, non pas cette fois. Elle était à moi, rien qu’à moi et elle n’avait pas le droit de m’abandonner une deuxième fois… Refermant mes bras autour de son petit corps, je la serrais très fort affin qu’elle ne se volatilise pas. Non, cette fois si je ne la laisserais pas disparaitre.
Je ne pouvais rester de marbre face à un tel rapprochement et le plaisir se transforma petit à petit en désir… Je sentais ce dernier grandir, il pulsait tels les battements de mon cœur, impétueux, indomptable, incontrôlable. J’étais maintenant trop à l’étroit dans mon propre corps et mon désire ne faisait ne semblait vouloir s’arrêter d’enfler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Dorvan
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: Don't touch me ! [-18 !]   Jeu 30 Juin - 13:31


    Je me retrouvais sur lui avec un air de dégout. Je savais que je n’aurais pas du jouer comme ça avec les couvertures. Ça m’apprendra pour la prochaine fois. Complètement nue sur lui, seule la couette nous séparait du contact de l’un contre l’autre. Mon se rappelait chaque sensation d’y hier et les reproduisait sur moi en cet instant même. Je détestais le fait que mon corps puisse presque en redemander. C’était comme si je n’étais plus capable de me contrôler. Comme si je voulais que ça recommence encore et encore. J’ignorais ce qu’il me prenait. Je sentais la chaleur monter en moi. Mes lèvres désiraient les siennes. Mes hanches voulaient ses mains. Mon cœur désirait cette adrénaline. Je ne voulais pas me laisser envoûter par cette sensation de besoin. Mais comment résister à ses lèvres sur mon corps ? Je ne devais pas tirer la première. Que penserait-il ? Et plus je résistais et plus je le voulais. Il était en train de me rendre complètement dingue. Je sentais de l’électricité activer mon corps et mon cœur. J’avais la tête à l’envers. Combien de temps avant que je ne craque ?

    Wyatt « Je savais que tu n’étais pas partie loin, tu ne peu me résister. »

    Je grimaçais… Oui je ne pouvais lui résister. La couverture était assez fine pour sentir que je n’étais pas la seule à le désirer ce qui ne m’aidait franchement pas. Oh non pas encore… Pas maintenant… Pas ça… Je ne voulais pas danser sur ce terrain avec lui. Je ne voulais pas aller jusqu’à ce summum. Je ne voulais pas céder. Je voulais qu’il aille se faire voir. Je ne voulais pas passer encore en revu toutes les positions possibles. Stop ! Mes lèvres tous proches des siennes je les sentais se poser violemment sur les siennes. Il avait intérêt à donner le maximum parce que pour craquer la première je ne lui laisserais aucun répit. Autant vous dire que les couvertures finirent très vite. De la position allongée, je passais à califourchon sur lui sentant sa main glisser de ma nuque à ma clavicule, tombant encore un peu le long de ma poitrine et doucement passant sur mon ventre. Il se redressa pour être assis. Ses lèvres passant en revu mon cou je m’en mordais les lèvres de plaisir. Il finit par me basculer en arrière. Seigneur merci, le lit était grand. Je me retrouvais sur le dos en position du missionnaire sans pour autant ne faire qu’un avec lui. Mes mains dans son dos le griffèrent quand il descendit ses lèvres bien plus bas encore que ma clavicule. Un coup par surprise et je basculais la tendance pour passer au dessus. Je ne me contrôlais vraiment plus. Il tenta de renverser encore la tendance mais je n’hésitais pas rebasculer au dessus. On finit par tomber par terre, moi sur lui.

    LILY « Prends-moi… »

    Qui aurait cru alors à cet instant que tout ça ne serait qu’un rêve et que mes paroles sortirent de ma bouche naturellement dans la vie réelle alors que je me retrouvais allongée de mon côté sur le ventre dans le lit. A votre avis où était la réalité dans tout ça depuis le début… Et bien rien n’était réel… Oui Wyatt avait fini par se réveiller avant moi… Et oui j’avais osé dire ça à voix haute dans mon sommeil. Il y avait de quoi se poser des questions. Dans mon rêve je sentais la main de Wyatt qui passait sur mon dos. Es-ce réel ou fictif ? Je n’en avais aucune idée mais j’en frissonnais dans les deux cas resserrant ma main sur l’oreiller en réel en me mordant les lèvres. Il n’y avait pas à dire, ce rêve était… très torride. Je m’étonnais d’ailleurs ne pas capter que ce n’était qu’un rêve… Franchement entre nous jamais je n’aurais céder aussi facilement à Wyatt… Jamais. Es-ce un désir refoulé ? Ou fallait-il que mon subconscient se décharge totalement de la façon dont il me fait vibrer malgré moi pendant qu’il me prend entièrement ? En tout cas je ne quittais pas ce rêve si loin de la réalité où il ne se passait pas grand-chose. Ma main tremblait un peu. Mon cœur dans mon sommeil s’accéléra malgré moi…


Combien de temps encore te serais-je fidèle si tu me forces encore ?



Dernière édition par Lily Dorvan le Ven 1 Juil - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wyatt Dorvan

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Don't touch me ! [-18 !]   Ven 1 Juil - 11:08

Je tenais toujours ma femme dans mes bras... Perdu entre rêve et réalité. Je me réveillais pleinement en la sentant glisser sur le coté. Pour une fois, j’étais sorti du pays de Morphée avant elle. J’en profitais alors pour savourer ce plaisir pleinement.
Quelle était belle, gentille et agréable quant elle dormait. Me tournant sur le coté je l’observais. Elle était allongée sur le ventre, complètement dénudé. Sa peau satinée jouait un peu avec les reflets de la douce lumière du matin. Ne pouvant me retenir plus longtemps, je me penchais en avant affin d’embrasser une épaule, puis une autre…

LILY « Prends-moi… »

J’interrompis alors mon geste…
Quoi ??? Je rêvais encore là. Oui, c’était cela, j’étais encore au pays des merveilles.

Enhardie par cette nouvelle découverte, ma main s’aventura le long de sa colonne vertébrale, caressant cette peau si douce, si appétissante. Alors que j’effectuais du bout des doigts des petits huit, je senti Lily frissonner. Je vis ses muscles se tendre sous l’effet du plaisir… Qu’il était agréable de pouvoir la caresser sans qu’elle ne s’esquive ou ne proteste. Ha, si seulement cela n’était pas qu’un rêve !
Certes cela m’excitais quant elle faisait sa rebelle mais j’aurai tellement aimé qu’elle me laisse faire de temps en temps, qu’elle cède enfin au désir qu’elle retenait en elle…

Enfin bref, je chassais cette pensée de ma tête. J’avais la chance de rêver encore et ma femme venait de me demander une chose que je ne pouvais refuser.

Me rapprochant d’elle, je senti son cœur s’accélérer au moment où nos corps se collèrent. Mon désir était déjà à son paroxysme depuis un petit moment mais j’aimais faire durer le plaisir et je savourais pleinement cette situation.
Doucement, tout en la caressant, je remontai sa cuisse droite. Ecartant par la même occasion ses jambes l’une de l’autre. J’observais d’un œil appréciateur ses petites fesses rebondie et ma main s’attarda un peu le long de leurs courbes.
Alors que j’embrassais sa nuque, je fis glisser mes doigts entre ses jambes… M’assurant par la même occasion que l’excitation était bien présente chez ma femme.
Me décalant encore un peu, je viens alors prendre place sur elle, alors que mon bassin se collait à ses fesses, je me redressais sur les avant bras. Dominant toute la situation, savourant ce moment d’intense plaisir. Encore quelques instants et nous ne feront plus d’un, s’élançant ainsi dans une danse des plus érotique.

Ma virilité n’en pouvait plus, l’excitation l’avait fait enfler au point qu’elle me semblait prête à exploser. Sagement posé sur le postérieur de ma bien aimé, elle n’attendait qu’un signe de moi pour entrer en action. Reculant le bassin, cette dernière vient alors facilement trouver sa place… Pressant sur l’intimité humide de ma chère et tendre, mon sexe palpitait. Il n’attendait qu’une chose, prendre pleinement possession de cette dernière.
Pressant un peu plus, il s’ouvrit un petit passage étroit…
Wyatt « Hum mmm »
N’arrivant plus à faire durer le plaisir, je propulsais mon bassin en avant. Et alors que ma femme eu un sursaut, je pris position en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Dorvan
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: Don't touch me ! [-18 !]   Dim 3 Juil - 20:03


    Mon cœur dans mon sommeil s’accéléra malgré moi. J’en frissonnais complètement. Je ne savais plus où donner de la tête. Le désir montait de plus en plus. Je savais que c’était un rêve. Certaines choses étaient trop irréalistes. Prendre un tel pied n’était pas possible… Qui aurait cru que si, si on mêle le monde de Morphée à la réalité. Mon corps en devenait d’une sensibilité impressionnante. Comme si hier soir ne m’avait pas suffit. Serais-je dans ma période la plus dangereuse pour le désirer dans mes rêves les plus fous malgré l’avoir fait avec lui ? Ou es-ce de la frustration que d’avoir encore été obligé au point de vouloir reprendre le dessus ? J’en agrippais les oreillers d’une façon reconnaissable à l’envie qui montait en moi. Je craquais, je ne pouvais plus faire durer ça. Ses mains sur mon corps… Son souffle… Je me mêlais complètement. Dans mon rêve il était devant moi, je le dominais complètement et pourtant je sentais sa présence dans mon dos. Je ne comprenais plus rien. Ne me dites pas que je suis en train de rêver que je me le fais doublement ça devient vraiment grave il faut que je consulte ! C’était étrange… Comme si quatre mains maintenant parcouraient mon corps. Comme si deux d’entre elles devenaient de plus en plus réelles. J’ignorais alors comment mais il inversa la cadence se posant derrière moi son torse contre mon dos, mes genoux pour seul appui. Mon rêve prenait une proportion que j’aimais de moins en moins surtout au moment où il me força à me coucher sur le ventre pour s’allonger sur moi. Non non non ! ça devait être mon rêve ! ça devait être ma domination ! J’en tremblais pourtant de palpitations. Sa façon alors de me prendre réellement me fit sursauter. C’était réel… beaucoup trop réel… Je sortis de mon rêve à une vitesse impressionnante, pourtant me retrouvant dans la même position. Je ne comprenais plus ! Rêve ? Pas rêve ! Mon cœur allait exploser. Wyatt m’avait bien eu sans que je ne m’en rende compte et mes mains tenaient encore plus ces pauvres oreillers sur le point d’être déchiqueté ! Ses mains caressant mon corps, ses lèvres dans ma nuque et ses puissants mouvements étaient en train de me faire complètement vibrer au point que j’étais incapable de l’arrêter. Je me mordais les lèvres, la pression et le plaisir bien trop grand. Je m’étais toujours retenu de ressentir le minimum avec lui. Mon rêve m’avait ouvert la possibilité de prendre plus de plaisir dans un monde qui aurait du être fictif. Malheureusement il était bien trop réel pour un rêve et une fois le plaisir là comment l’arrêter ? Il atteignait un degré se rapprochant de notre toute première fois juste après notre mariage. Jamais depuis ce jour je m’étais autorisé autant d’émotions, bien décidé à le haïr jusqu’au bout dans tous les terrains possibles. Je tremblais de tout mon corps. Oh non pas jusque là… Pitié pas jusqu’à ce plaisir suprême que je ne m’étais efforcé de ne plus ressentir avec lui. Les dents serrées je perdais le contrôle peu à peu, rajoutant un peu plus de chaleur dans la pièce. Je ne voulais pas succomber à ses mouvements. Je refusais qu’il me donne ça. Il n’en était pas digne. Je faisais totale opposition. Seulement un baiser dans le cou, un mouvement bien répété et je perdais complètement pied laissant malgré moi échapper un soupire de plaisir que je regretterais surement plus tard. Arrivé au summum je ne pouvais plus que subir à défaut de ne pouvoir l’arrêter. Mon cœur s’emballait et le coup final fut de trop pour moi autant que pour lui. Il finit par calmer le jeu en restant tout contre moi. La chaleur de son corps… Lui contre moi. Je n’aimais pas cette sensation de protection qu’il me procurait. J’avais la sensation de retrouver ma première fois avec lui qui m’avait d’ailleurs mise enceinte alors qu’il ne l’avait jamais su, perdant l’enfant trop tôt à cause d’une mission trop rude pour le bébé trop fragile encore dans mon ventre. J’eus un déclic. La pilule. Je n’avais pas pu la prendre hier ! Oh non non non ! Le cœur encore battant je réfléchissais à l’heure qu’il devait être. Il ne devait me rester plus qu’une demi-heure, une heure pour qu’il n’y ait aucun risque. Comment faire pour la prendre alors que Wyatt n’est pas loin et que ma boite est caché dans la cuisine (seul lieu que Wyatt ne visite pas trop n’étant pas une fée de la cuisine contrairement à moi). Ok on reste calme… Il faudra bien aller prendre le petit déjeuner un moment donné non ? Je me mordais les lèvres alors qu’il m’embrassa une dernière fois dans la nuque avant de s’installer à côté de moi. Je n’aimais pas ce besoin d’être dans ces bras. Je ne cèderais pas. Je finis par capter la couverture pour la ramener sur mon corps et me tourner vers lui le regard le plus tueur possible.

    LILY « Hier ne t’avait pas suffi ?! Il fallait en plus que tu recommences ce matin ? »

    Mon regard de haine était en si grand contraste avec ce que j’avais pu ressentir il y a quelques minutes à peine. Son sourire ne m’indiquait rien de bonµ. Il savait tout comme moi que sur le coup il n’y avait pas de confusion possible. Si les autres fois je ne disais ni ressortais rien comme figée et insensible là, autant il avait mis le paquet mais autant moi aussi dans ma perte de contrôle. Je n’aimais pas ce sourire qui indiquait qu’il savait très bien que j’avais un peu trop aimé ça… Foutu rêve ! je me sentais vulnérable et mal… très mal… Je finis par détourner le regard, assise passant par simple réflexe sans prise de conscience, ma main sur mon ventre. Je voulus alors sortir du lit mais je réalisais que je ne pouvais pas sans son autorisation ce qui me minait encore plus le moral et me faisais le haïr de plus belle. J’avais l’impression d’être son esclave. Ma part louve ne le supportait pas. Je reportais mon regard las sur lui :

    LILY « Puis-je sortir du lit où monsieur veut encore une dose de plaisir pour s’assurer d’être de bonne humeur cette journée ?! »


Combien de temps encore te serais-je fidèle si tu me forces encore ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't touch me ! [-18 !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't touch me ! [-18 !]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Japan Touch Haru
» A TOUCH OF EVIL
» HLM ◮ OH, You Touch my Tralala ... mmh, my Ding Ding Dong
» | CK006 | Du poisson...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire's new Age :: The Suburb :: Les coins abandonnés & Désert-
Sauter vers: